Suivez le chantier

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Assistance publique
    Dates extrêmes : 1647/1790

    • Distributions d'aumônes et secours
      Dates extrêmes : 1691/1789

      • Crise frumentaire de 1769-1770
        Dates extrêmes : 1768/1770

        • 1 C 906     1769, août - 1770, février.
          Présentation du contenu :

          Lettre des officiers du bailliage et siège présidial d'Aurillac, en date du 26 août 1769, demandant à l'intendant d'avoir égard à la misère des habitants de l'élection, lors de la répartition des tailles ; - lettre de M. d'Invau, contrôleur général, du 30 octobre 1769, invitant M. de Montyon à faciliter et à encourager le commerce des blés pour prévenir la disette qui menace la haute Auvergne ; - réponse de l'intendant ; - lettre de M. Terray, du 4 janvier 1770, demandant quelle quantité de riz l'intendant juge nécessaire ; - correspondance à ce sujet avec MM. de Vixouzes et de Montluc, subdélégués ; - lettre de M. Albert à M. de Montyon au sujet des difficultés qui se présentent pour faire parvenir du riz en Auvergne ; - M. de Montyon insiste pour obtenir des secours en nature, ou à défaut une somme d'argent pour entreprendre des travaux publics ; - lettre du sieur Doumerc, négociant à Paris, rue Neuve-Saint-Eustache, adressant à M. de Montyon, des renseignements sur le prix du riz ; - lettre de M. Albert à M. de Montyon, rue du Temple à Paris, lui demandant quelle somme d'argent il jugerait nécessaire ; - M. Terray accorde une somme de 25 000 livres.

          Dates extrêmes : 1769-1770
          Importance matérielle : 20 pièces, papier.

        • 1 C 907     1770 , mars.
          Présentation du contenu :

          Correspondance de MM. de Montyon, intendant d'Auvergne ; Pagès de Vixouzes, subdélégué à Aurillac ; de Montluc, subdélégué à Saint-Flour ; Doumerc, négociant à Paris ; l'intendant est décidé à faire accorder un secours en riz ou en pommes de terre aux quatre plus pauvres familles de chaque collecte, et en outre d'ouvrir un travail public où l'on admettra tout le monde ; il demande à ses subdélégués quel travail utile de main-d'•uvre on pourrait entreprendre à Aurillac et à Saint-Flour ; - lettre de M. de Montluc, proposant d'occuper les travailleurs, soit à "la côte de Saint-Flour", soit à l'extraction de la tourbe ; - envoi de riz 1 845 livres à Saint-Flour, venant de Montferrand, et 2 850 livres à Aurillac, venant de Riom ; - lettre circulaire aux curés pour leur demander les noms de quatre chefs de famille de chaque paroisse qui ont le plus besoin de secours, et les noms de tous les habitants de chaque paroisse au-dessus de 6 ans pour être employés aux travaux publics ; - avis imprimé pour les travaux publics (placard) ; - lettre de M. de Tournemire, sur le manque de grains dans la subdélégation de Mauriac.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 36 pièces, papier ; 1 placard conservé sous la cote 62 Fi 326.

        • 1 C 908     1770 , mars.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Montrozier, datée de Clermont le 17 mars 1770, à l'occasion des secours qu'on veut accorder à Aurillac et à Saint-Flour ; - méthode pour préparer le riz, intitulée : "Riz économique de la paroisse de Saint-Roch" ; suivie d'attestations de médecins et du marquis de Mirabeau (imp. Claude Hérissant, 15 pages) ; - lettre de M. de Montluc, déclarant qu'on ne pourra préparer à Saint-Flour le riz économique, les racines qui entrent dans sa composition ne se trouvant pas dans le pays ; - correspondance relative à la préparation économique du riz ; les échevins d'Aurillac et M. Verdier de Puycastel, lieutenant général honoraire, en remerciant l'intendant de sa généreuse sollicitude, lui remontrent qu'on ne pourra utiliser le riz économique ; - travaux publics : délibération de l'hôtel de ville d'Aurillac, proposant d'employer les travailleurs à aplanir la promenade du Gravier et à creuser le long du lit de la rivière les fondements pour la construction d'un quai ; le sieur Dubreuil, ingénieur géographe du roi, dresse le plan des travaux qui commencent le 27 mars 1770 ; pour Saint-Flour, l'intendant décide qu'on s'occupera de la "côte de Saint-Flour" ; correspondance de M. Chirol, maire de Saint-Flour ; - correspodnance entre l'intendant, M. Lambert, secrétaire de l'intendance, et les subdélégués, relative au prix élevé des grains, au projet d'en faire venir de Villefranche, de Bordeaux ou de la Limagne dans les élections de Saint-Flour et d'Aurillac ; - lettre du sieur du Ronzet, datée du Ronzet, le 22 mars 1770, au sujet du prix excessif des grains dans les environs d'Herment ; - émeutes à l'occasion des transports de blés.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 40 pièces, papier.

        • 1 C 909     1770 , mars - avril.
          Présentation du contenu :

          Correspondance de l'intendant, de M. Lambert et des subdélégués relative au manque de grains dans la haute Auvergne ; - lettre de M. du Ronzet, neveu de l'abbesse de l'Eclache, à M. de Montboissier, lui demandant d'insister auprès de l'intendant pour empêcher le "monopole affreux" sur les grains qui se fait dans la partie de l'Auvergne qui avoisine le Limousin ; - lettre de M. Ruynes, subdélégué à Murat, priant M. Lambert de ne plus envoyer de circulaires aux curés ; - envoi de riz par le sieur Doumerc ; - lettre de M. Teyras de Grandval, informant l'intendant qu'on ne pourra trouver de pommes de terre dans les environs d'Ambert, il s'en récolte beaucoup en effet dans ce pays, mais elles sont employées pendant l'hiver "pour la subsistance du peuple et des bestiaux" ; - lettre de l'évêque de Saint-Flour, du 31 mars 1770, à M. de Montyon, approuvant le plan des secours qui lui a été communiqué ; - modèles d'imprimés pour la fabrication du riz économique, les travaux publics, la distribution des secours, etc... ; - requête des échevins de Mauriac exposant la misère qui règne dans leur ville et demandant à l'intendant "d'ordonner l'exécution du chemin projetté depuis si longtemps de cette ville au Limouzin".

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 53 pièces, papier.

        • 1 C 910     1770 , avril.
          Présentation du contenu :

          Correspondance relative à la cherté des grains dans la haute Auvergne entre MM. Tournadre, de Tournemire, subdélégué à Mauriac ; M. Culhat, à Aigueperse ; M. Veytard, ancien subdélégué à Gannat ; l'intendant et M. Lambert, secrétaire de l'intendance ; - émeute à l'occasion des grains achetés à Montferrand par les sieurs Pierre, propriétaires du moulin de Saint-Mart ; on les accuse de faire passer du blé en Limousin ; - lettre du sieur Lassalle, de Nantes, relative aux envois de riz faits en Auvergne et en Limousin ; M. Delacrène, subdélégué de Riom, fait également transporter du riz de cette ville dans la haute Auvergne ; - lettre de MM. Bosredon de Saint-Avit, Bosredon de Vatange, de Saint-Estienne, de La Roche du Ronzet, signalant à l'intendant le "monopole infâme" que plusieurs particuliers font sur les grains dans le voisinage de Giat ; ils dénoncent particulièrement les sieurs Peyronet et de Barmontel ; - travaux publics à Aurillac ; les travailleurs sont venus en foule, quoiqu'on ait admis seulement ceux de la ville et de la banlieue ; pour écarter ceux qui n'ont pas un besoin réel de ce secours, M. Pagès de Vixouzes propose de diminuer la solde ; M. Lambert en réfère à l'intendant ; lettres des échevins d'Aurillac, MM. le chevalier de Fabrègues, de Leigonye et Gineste, faisant observer qu'ils n'ont point appelé, malgré les ordres de l'intendant, les pauvres de la campagne aux travaux publics ; - travaux publics à Saint-Flour, les travaux de la côte de Saint-Flour commencent dans les premiers jours d'avril ; - états de dépenses ; - lettre autographe de M. Turgot, intendant à Limoges, assurant M. de Montyon qu'il n'a été acheté de grains en Auvergne pour le Limousin que pour le compte des particuliers.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 42 pièces, papier.

        • 1 C 911     1770, avril.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Terray, contrôleur général, du 21 avril 1770, annonçant un secours de 20 000 livres accordé à la province d'Auvergne, pour être employé partie en subsistances et partie en argent ; - requête des habitants de Maurs, exposant que depuis 1768 leur ville a été éprouvée par des tempêtes, des gelées et des épidémies qui l'ont réduite à la dernière misère, ils demandent un secours en argent pour entreprendre des travaux publics ; - lettre du sieur Lassalle, de Nantes, relative aux achats de riz ; états de distribution ; - manière d'accomoder le riz, de façon qu'avec dix livres de riz, dix livres de pain, dix pintes de lait et soixante pintes d'eau, soixante-dix personnes ont été parfaitement nourries pendant vingt-quatre heures (Paris, imp. royale, 1768, in-4°, 4 pages ; le même, Clermont-Ferrand, imp. du roi, 1770, in-4°, 4 pages) ; - requêtes des habitants de Mauriac demandant des secours, de ceux de Vic demandant l'ouverture de travaux publics sur la rivière de Cère ; - correspondance des subdélégués et de M. Chirol, relativement aux travaux publics ; la dépense est fixée pour Aurillac à 500 livres et pour Saint-Flour à 400 livres par semaine.

          Dates extrêmes : 1768-1770
          Importance matérielle : 52 pièces, papier.

        • 1 C 912     1770 , mai.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Ruynes, subdélégué à Murat, du 4 mai 1770, demandant des secours pour les habitants de cette subdélégation, dont la misère est au comble ; l'intendant envoie un secours de 1000 livres ; - nouvelle requête de la ville de Maurs pour demander des secours ; - lettre de l'intendant rendant compte au contrôleur général de l'emploi des secours ; les 45 000 livres accordées jusque-là sont tout à fait insuffisantes dans l'état de détresse où se trouve la province d'Auvergne ; - correspondance des subdélégués ; - lettre du sieur Tournadre exposant la misère qui règne dans la subdélégation.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 41 pièces, papier.

        • 1 C 913     1770 , mai.
          Présentation du contenu :

          Correspondance de MM. Lambert, Pagès de Vixouzes, de Montluc, relative à la distribution du riz, aux travaux publics ; on porte à 600 livres la dépense qui se fera chaque semaine dans la ville d'Aurillac ; - lettre de M. de Mallessaigne, subdélégué à Bort, demandant des secours pour sa subdélégation ; on lui envoie 500 livres pour être distribuées en charités ; - lettre de M. de Tournemire adressant un état des mendiants entrés volontairement au dépôt de Mauriac et demandant s'il serait possible de faire ouvrir des travaux publics dans la ville même ; - lettre du sieur Lassalle au sujet des grains arrivés à Nantes et des moyens à prendre pour en faire transporter en Auvergne ; - lettres de M. Delacrène, subdélégué à Riom, au sujet du prix des grains, et d'un achat de seigle qu'on voulait faire pour Mauriac dans le canton d'Aigueperse ; - correspondance de MM. Albert, de Montyon, Lambert, relative à un secours de 30 000 livres de riz à prendre dans les magasins du roi au château de Saint-Germain ; - lettre de M. Pagès de Vixouzes, remerciant l'intendant des secours qu'il a accordés à la ville d'Aurillac.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 67 pièces, papier.

        • 1 C 914     1770 , mai - juin.
          Présentation du contenu :

          M. de Montyon autorise M. de Tournemire à dépenser pour cet objet 200 livres par semaine dans la ville de Mauriac ; cette somme est portée dans la suite à 300 livres ; - lettre de M. de Montluc, du 19 mai, annonçant que les alarmes diminuent avec le retour de la belle saison ; - lettre de M. de Vixouzes remerciant M. de Montyon d'une aumône de 300 livres qu'il accorde sur ses appointements à la ville d'Aurillac, on fera une aumône générale de pain le jour de la solennité qui se fera à l'occasion du mariage de monseigneur le Dauphin ; il y a actuellement à Aurillac deux mille pauvres qui subsistent des charités ; - lettre de M. Ruynes, au sujet des 1 000 livres de secours accordées à la subdélégation de Murat, il voudrait bien les distribuer en entier aux pauvres laboureurs, mais la situation des artisans de la ville est également digne de pitié, l'intendant accorde 800 livres qui seront dépensées en travaux publics ; - lettres de MM. Delacrène, Boudal et Pagès de Vixouzes, au sujet des blés ; on essaie d'en faire venir par la Dordogne.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 43 pièces, papier.

        • 1 C 915     1770 , mai - juin.
          Présentation du contenu :

          Correspondance de MM. de Montyon, Lambert, de Tournemire, etc..., au sujet des secours procurés à la haute Auvergne ; envois de riz, de seigles achetés à Lyon, de farines provenant de Corbeil, etc... ; - lettre du sieur Boulouvard, négociant à Arles, envoyant à Saint-Flour des riz achetés à Marseille ; lettre de voiture ; - lettres du sieur Lassalle informant l'intendant des quantités de grains qui arrivent dans le port de Nantes ; - lettres de MM. de Montluc et Pagès de Vixouzes, concernant les travaux publics ; - lettre de M. de Montyon, annonçant au curé du Mont-Dore qu'il accorde une certaine quantité de riz aux pauvres de cette paroisse ; - lettre de M. Terray, du 8 juin 1770, adressant à M. de Montyon une somme de 30 000 livres pour être employée au soulagement de l'Auvergne ; - lettre des échevins d'Aurillac, remerciant l'intendant des 300 livres qu'il a accordées aux pauvres de cette ville.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 50 pièces, papier.

        • 1 C 916     1770 , juin.
          Présentation du contenu :

          Etats de distribution du riz aux paroisses de la subdélégation d'Aurillac ; certificats des curés ; M. Combier, curé de Cros-de-Montamat, se plaint que ses paroissiens soient accablés de corvées pour la réparation de l'église et pour les chemins ; - lettre de M. de Mallessaigne, subdélégué à Bort, accusant réception d'une somme de 500 livres destinée à secourir les pauvres de sa subdélégation ; - lettre de M. de Montluc au sujet des secours distribués dans la ville de Saint-Flour ; - lettre de l'intendant de Moulins à M. de Montyon, non signée, au sujet des droits de douane payés pour le riz qu'on transportait en Auvergne.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 83 pièces, papier.

        • 1 C 917     1770 , juin.
          Présentation du contenu :

          Lettre de l'intendant se plaignant au contrôleur général qu'à Moulins on ait fait payer des droits de douane pour les 30 000 livres de riz que le roi a accordées à la province d'Auvergne ; - états de distribution du riz ; - correspondance de M. Lambert avec les subdélégués ; - lettres du sieur Lassalle, concernant les grains qui arrivent dans le port de Nantes ; - projets pour approvisionner la haute Auvergne ; le sieur Malisset, de Corbeil, est chargé d'y faire passer des farines ; l'intendant propose en outre d'accorder des gratifications à ceux qui introduiront dans ce pays des blés étrangers ; on charge enfin le sieur Raulhac, négociant de la ville d'Aurillac, d'acheter des grains qu'il revendra à son compte, la commission devra être tenue secrète et le roi supportera la perte ; - dénombrement, par M. Ruynes, des pauvres qui se trouvent dans la subdélégation de Murat ; - lettre du maire et des échevins de Saint-Flour, du 8 juin ; - lettre de M. Andraud, conseiller au Présidial de Clermont, demandant des secours pour la paroisse de Montgreleix ; - lettres de M. de Montluc, au sujet des secours accordés à ses paroisses ; - distribution de riz préparé suivant la méthode économique, le 10 juin, à Aurillac ; - lettre des membres de l'hôtel de ville d'Aurillac, du 10 juin, remerciant M. de Montyon des secours qu'il a bien voulu accorder pour prêt de grains ; - notes et correspondance relatives aux travaux publics.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 75 pièces, papier.

        • 1 C 918     1770 , juin.
          Présentation du contenu :

          Lettre de remerciements, adressée le 10 juin 1770 par M. Ruynes, subdélégué de Murat, à M. de Montyon ; - lettre de M. Chirol, maire de Saint-Flour, au sujet des travaux publics entrepris dans cette ville ; - M. de Montluc demande à l'intendant d'approuver la mesure qu'il a prise d'envoyer des secours à quelques gentilshommes pauvres des environs de Pierrefort qui n'osaient demander ; - lettre de Mme Gabriel Dulac demandant des secours pour les habitants de Saint-Diéry ; - états de distribution des secours en riz, seigle, farine, etc... ; dépenses pour les travaux publics.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 39 pièces, papier.

        • 1 C 919     1770 , juin - juillet.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Mignot, subdélégué à Thiers, demandant des secours pour la paroisse d'Arconsat ; - lettre de M. Boudal, subdélégué de Lezoux : la misère est si forte que les pauvres vivent de pain de chenevis, il prie l'intendant de leur accorder du riz ; - correspondance de M. Lambert avec le sieur Alleyrat, au sujet du riz qui doit être distribué dans les paroisses voisines de Giat ; - lettre de Mme Vernaison de Sampigny d'Effiat, du 2 juillet, demandant des secours pour les pauvres journaliers de Riom ; M. Lambert accorde une balle de riz ; - lettre du correspondant de Rochefort, demandant des secours pour les paroisses de sa circonscription ; à Perpezat, une femme est morte de faim ; - lettre de M. l'abbé de Murat, datée du château d'Enval, près Vic-le-Comte, le 6 juillet, et demandant des secours pour les pauvres de ce pays ; - lettre de M. Gourbeyre, demandant qu'on fasse visiter les greniers d'Ambert ; - lettre de M. Lafont de Saint-Mart, subdélégué à Issoire, demandant des secours ; un homme est mort de faim au Vernet ; - correspondance relative à la distribution du riz dans les villes suivantes : Issoire, Bort, Montgreleix, Giat, Lezoux, Thiers et Montaigut ; certificat du curé de Montgreleix, accusant réception de 60 livres de riz ; - lettre de remerciements de M. d'Espinchal de Brion, datée de Chidrac ; - correspondance de MM. de Vigier, receveur des tailles, et de Tournemire, subdélégué à Mauriac, concernant les prêts de grains, les ventes de grains faites pour le compte du roi, les distributions de farine de seigle ; lettres de M. Pellissier, de Riom, au sujet des ordres qu'il a reçus pour la distribution de la farine dans cette ville ; - lettres du même au sujet du riz entreposé dans cette ville et dont il a la garde ; au sujet des travaux publics entrepris à Riom, travaux du fossé qui va de la porte de Paris à celle de Mozac ; - les travaux publics continuent aussi à Aurillac, à Mauriac et à Saint-Flour ; - lettres de l'intendant au curé du Mont-Dore et à M. Larialle (?), médecin, au sujet des travaux publics entrepris dans la ville d'eaux.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 82 pièces, papier.

        • 1 C 920     1770 , juillet.
          Présentation du contenu :

          Demandes de secours par M. Rioux, curé de Nébouzat ; par M. André, curé de Saint-Priest-Bramefant ; par Mme Chavaniac de La Fayette ; par M. Godivel, subdélégué de Besse : il y a dans cette subdélégation plus de 4 000 familles dont un quart au moins manquent de pain ; par M. Chabrol, avocat du roi au bureau des Finances, pour les habitants de Volvic et autres paroisses de la terre de Tournoël ; Desfarges, conseiller à la cour des Aides, pour la paroisse de Saint-Pardoux ; - lettre du chevalier du Manoux, datée de Combraille, le 9 juillet 1770, demandant à M. de Montyon des secours pour les pauvres de cette paroisse ; - distribution de riz, de farine de seigle et de farine de fèves ; - lettres de remerciements ou quittances de M. Mignot, subdélégué à Thiers ; de Mme Montaignac de la Rochebrian, à Riom ; de Mme Vernaison de Sampigny d'Effiat ; de M. Tailhand, curé de Riom ; de M. du Deffan ; de M. de Mallessaigne, subdélégué à Bort ; - lettre de M. du Ronzet, insistant auprès de l'intendant pour qu'on fasse ouvrir les greniers à Giat et aux environs, il y en a de considérables et qui pourraient suffire jusqu'à la moisson ; - lettre de M. Mignot, se plaignant que M. le baron de Thiers en percevant la leyde sur des grains vendus au village de Bras-de-Fer, ait en outre fait payer les frais d'un huissier ; - lettre de M. de Montyon aux receveurs des tailles, du 10 juillet, pour les inviter à apporter dans les recouvrements "toute la modération que l'humanité exige" ; - lettre de l'intendant au contrôleur général, du 12 juillet, sur le prix élevé des grains et la misère en Auvergne ; - correspondance de MM. Alleyrat, correspondant à Giat, et Maignol, correspondant à Landogne, au sujet des secours distribués dans leurs paroisses ; une dizaine de ces paroisses ont été distraites de la correspondance de Giat pour être rattachées à celle de Landogne ; - lettres de M. Pellissier au sujet des travaux publics exécutés à Riom et des distributions de pain et de farines.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 63 pièces, papier.

        • 1 C 921     1770 , juillet.
          Présentation du contenu :

          Correspondance relative aux envois de riz et de farines par MM. Delaval, à Montaigut ; Pellissier, à Riom ; Alleyrat, à Giat ; des subdélégués ; du marquis de Capponi, à Combronde ; - lettre de M. Chacaton de Villobié, subdélégué à Montaigut, informant l'intendant des répugnances que montrent souvent les habitants de sa subdélégation à accepter les secours en riz ; - lettre du sieur Ymonet Rambaud, châtelain de Thiers, demandant des secours pour les pauvres de cette ville ; lettre des officiers municipaux de Thiers, dans le même sens ; - lettres des sieurs Doumerc et Malisset relatives aux envois de riz et de farines qu'ils ont fournis à l'Auvergne ; - lettre de l'intendant accordant une gratification au sieur Dubreuil, ingénieur géographe, pour le récompenser de son "zèle infructueux" ; - lettre de M. Pascal, maire d'Issoire, demandant en faveur de cette ville une indemnité de la dépense qu'elle a faite pour la préparation du riz ; il adresse en même temps un délibératoire de la ville au sujet d'un procès entre le curé de Saint-Avit et les communalistes de Saint-Paul, dans lequel la ville veut intervenir ; - états de distribution et pièces de dépenses ; - lettres du marquis de Mirabeau, datée du Mont-Dore le 15 juillet 1770, au sujet des travaux entrepris dans ce pays, grâce à l'abbé Baudeau.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 56 pièces, papier.

        • 1 C 922     1770 , août.
          Présentation du contenu :

          Correspondance de l'intendant et de M. Lambert, secrétaire de l'intendance, avec les subdélégués, au sujet des travaux publics et des secours de toute nature répandus dans toute la haute Auvergne et dans les cantons d'Ambert, de Bort, etc... ; - lettre de l'intendant à M. Dorinière, receveur des tailles, l'invitant à seconder M. de Vixouzes dans la distribution de secours qu'on se propose de faire aux collectes du pays de Chastagnal ; le sieur Raulhac est chargé d'acheter les grains ; - prêts de grains dans l'élection d'Issoire par l'entremise des receveurs des tailles ; - états de distribution de 2 256 livres de farine de froment et de 28 quintaux 26 livres de riz aux pauvres d'Aurillac et de la subdélégation ; certificats des échevins et des curés ; - lettre du sieur Jobard, datée de Mauriac le 6 août, au sujet des travaux publics exécutés à Aurillac.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 94 pièces, papier.

        • 1 C 923     1770 , août.
          Présentation du contenu :

          Correspondance relative aux secours en riz et en seigle distribués à Besse, Brioude, Saint-Flour et à Thiers ; - lettre de M. de Montluc, au sujet des secours distribués à Saint-Flour ; - lettre de l'intendant au contrôleur général, du 24 juillet, il l'informe qu'il vient de parcourir les cantons de Bort, Mauriac et Aurillac, ce sont ceux de sa généralité qui ont le plus souffert ; - lettre de M. Gueyffier, subdélégué à Brioude, remerciant l'intendant de la gratification qu'il lui a accordée spontanément ; - lettre du sieur Raulhac faisant part à l'intendant des mouvements qu'il s'est donnés pour faire baisser le prix des grains ; - subsistances appartenant au roi dans la ville d'Aurillac au 20 juillet 1770, et qui se trouvent entre les mains du sieur Raulhac ; - minute de lettre préparée dans les bureaux de l'intendance pour le contrôleur général, afin de remercier de son zèle M. Chirol, maire de Saint-Flour.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 35 pièces, papier.

        • 1 C 924     1770 , août.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Montyon, intendant d'Auvergne, du 14 août 1770, rendant compte au contrôleur général de l'emploi des 75 000 livres accordées par le roi à la province d'Auvergne.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 2 pièces, papier.

        • 1 C 925     1770 , août - septembre.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Tournemire demandant des remises sur les vingtièmes en faveur de sa circonscription ; - lettre de M. Albert à M. de Montyon au sujet des récoltes en Auvergne et des précautions à prendre pour assurer la subsistance de la généralité ; - lettre de M. Terray, contrôleur général, du 25 août, annonçant à l'intendant qu'il a écrit à M. Chirol, maire de Saint-Flour, pour lui marquer toute sa satisfaction ; lettre de remerciements de M. Chirol ; - lettre de M. Terray, demandant à l'intendant d'imposer aux receveurs des tailles d'observer exactement les dispositions des règlements sur les impositions ; il serait à désirer qu'on diminuât les cotes des journaliers en augmentant celles des laboureurs ; - lettre de l'intendant aux receveurs des tailles ; état des frais faits pour les recouvrements en juillet et août 1770 ; - lettre de M. Belamy d'Oradour, receveur à Brioude, se justifiant d'avoir apporté trop de rigueur dans les recouvrements ; - correspondance relative aux travaux publics et à la distribution des secours.

          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 65 pièces, papier.

        • 1 C 926     Pièces non datées ni signées, notes informes.
          Dates extrêmes : 1770
          Importance matérielle : 17 pièces, papier.